Workshop TEPSIS « Personnalisation des liens politiques », à Paris-I Panthéon-Sorbonne, le 21 juin

Invité: Enrique Desmond Arias (George Mason University)

« Organisations criminelles, acteurs politiques et ancrages locaux: discussion autour des échanges politiques en contexte s de violence »

Page personnelle, publications et CV


 

Matinée – 9h.30-12h.30

Présentation et discussion des travaux de Desmond Arias sur les relations locales entre groupes criminels et acteurs politiques, à partir de ses travaux sur Rio de Janeiro.

Les discussions porteront sur les pratiques politiques en contexte de violence, notamment l’ancrage local des acteurs; sur les concepts de clientélisme et de « néo-clientélisme », ainsi sur la « network approach of Criminal Politics »; et enfin sur les relations entre Etat et violence, notamment dans la production d’ordre, de citoyenneté et de carrières politiques.

Discutants : Benoît de L’Estoile, Jean-Louis Briquet et chercheurs/ doctorants invités.

Après-midi – 14h.-18h

Présentation et discussion des textes proposés à la discussion par les étudiants.


Informations importantes:

Les participants doivent s’engager pour l’ensemble de la journée (le déjeuner est inclus) et devront avoir lu les textes envoyés au moment de la confirmation de l’inscription.

Ce workshop, les discussions et les présentations, auront lieu entièrement en anglais.

Les étudiants qui souhaitent présenter  leurs travaux doivent faire parvenir , pour le 25 mai dernier délai, un court texte (300 mots, en français ou en anglais ) exposant l’objet de leur présentation. Le texte doit être envoyé à romain.lecourgrandmaison@gmail.com
Les places sont limitées. Il est possible de participer au workshop pour présenter un travail de recherche, ou simplement participer aux discussions.
Dans les deux cas, l’inscription est obligatoire et doit être faite avant le 25 mai, dernier délai. 


Coordination de l’atelier TEPSIS « Personnalisation des liens politiques »:
Jean-Louis Briquet, CNRS/ CESSP (jean-louis.briquet@univ-paris1.fr)
Benoît de L’Estoile, CNRS/ Ecole normale supérieure, CMH(blestoile@gmail.com)

 

Suspects detained by police in the Acari favela, in Rio de Janeiro, a stronghold of the Terceiro Comando Puro gang. Favela residents often live under the defacto authority of a gangster and his private army.
© Photograph  JOÃO PINA


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *