Colloque international: Gouverner les pratiques économiques / Governing economic practices, les 26-27 septembre 2016, à l’EHESS-Raspail

Conseil scientifique :

Benoît de L’Estoile (CNRS, CMH, ENS), Federico Neiburg (PPGAS/MN/UFRJ), Fernando Rabossi (UFRJ), Jean-Pierre Hassoun (CNRS, IRIS), Laurence Fontaine (CNRS, CMH), Florence Weber (ENS)

Comité d’organisation :

Benoît de L’Estoile (CNRS, ENS, CMH), Federico Neiburg (PPGAS/MN/UFRJ), Eugenia Motta (IESP/ UERJ), Laurella Rinçon (Ministère de la Culture, ENS)

Partenaires:

Labex TEPSIS, Ecole normale supérieure, EHESS, CNRS, Labex TransferS, CMH, IRIS, COFECUB, CAPES, FAPERJ, FAPESP, CNPq, NuCEC, PPGAS/Museu Nacional, PPGSA/ IFCS, UFRJ

Liens:

Présentation:

Ce colloque international aborde, dans une perspective comparative, un ensemble de modalités par lesquelles des institutions, étatiques ou non, s’efforcent de gouverner les pratiques économiques ordinaires, ainsi que les multiples façons dont les personnes visées par ces formes de gouvernement se les approprient, les contournent ou les contestent.

Les pratiques quotidiennes des « gens ordinaires » restent souvent obscures quand elles sont vues à travers les catégories de perception et d’action qui servent à élaborer politiques et programmes d’intervention sur des réalités économiques qui justement résistent aux dispositifs traditionnels de la statistique — ce que l’on appelle « économie domestique », «économie informelle » ou « économie illégale ». Il s’agit ainsi d’interroger les procédures et les catégories utilisées pour mettre en ordre et gouverner ces pratiques.

Ces rencontres, en clôture du projet franco-brésilien « Modes de gouvernement et pratiques économiques ordinaires : approche comparative » (Capes-Cofecub), 2013-2106, permettent de faire dialoguer les travaux réalisés dans le cadre de ce programme avec ceux de chercheurs français et étrangers travaillant dans des domaines proches.

Projet: « Modes de gouvernement et pratiques économiques ordinaires »

La première journée permettra de confronter des travaux ethnographiques réalisés sur divers terrains et continents, Europes, Afriques et Amériques. La deuxième journée sera consacrée à la discussion des aspects conceptuels et comparatifs.


Programme

26 SEPTEMBRE (9h-18h00)

  • 9h – Ouverture:  Eric Wittersheim (EHESS)

Modes de gouvernement et pratiques « économiques »: Benoît de L’Estoile (CNRS, ENS, CMH) & Federico Neiburg (PPGAS/MN, UFRJ)

  •  9h30-11h – Session 1: Gouverner les marchés

Président de séance : Jean-Pierre Hassoun (CNRS, IRIS)

André Nahoum (CEBRAP), The making of a (proper) marketplace: infrastructure, representations and their controversies in the making of the Night Fair in São Paulo
Gustavo Onto (UFRJ, NuCEC), Antitrust artifacts: materialities and objects of economic regulation in Brazil

Discutante : Laurence Fontaine (CNRS, CMH)

  • 11h30-13h – Session 2   “Economie domestique” ou “gouvernement de la maison”?

Président de séance : Susana Narotzky (Université de Barcelone,  professeur invité Labex TransferS)

Eugenia Motta (IESP, UERJ), Maisons et économie quotidienne dans la favela
Ana Perrin-Heredia (CNRS, CURAPP), Economie domestique et institutionnalisation
Eleonora Elguezabal (CESAER, INRA), Les changas dans les copropriétés fermées de Buenos Aires : travail informel et résidence

Discutant : Jean-Pierre Hassoun (CNRS, IRIS)

  •  14h30-15h30 – Session 3  Le gouvernement quotidien de soi et des autres

Président de séance : Laurence Fontaine (ENS, CMH)

André Dumans Guedes, (Université fédérale Fluminense), Configurations of Houses, Mobilities and Autonomy in Transitory Sites
Pedro Braum (NuCEC-Haiti), Gouverner la frustrasyon dans les ghettos de Port-au-Prince

Discutant : Niko Besnier (Université d’Amsterdam, professeur invité Labex TransferS)

  •  16h00-18h00 – Session 4: Gouverner les maisons dans la migration    

Président de séance : Eugênia Motta (IESP, UERJ)

Joseph Handerson (Université fédérale de Macapa), Une économie-diaspora ? Mobilité haïtienne et gouvernement des personnes
Pascal Mulet (ENS, CMH), Lieux de pouvoir : mobilités et politiques domestiques dans l’Atlas marocain
Jennifer Bidet (Université Paris Descartes, CERLIS), Habiter « à la française » ou « à l’algérienne » ? Aménagement et appropriation des maisons construites en Algérie par des migrants et leurs enfants
Amélie Grysole (INED, CMH), « Maisons, maisonnées et résidence des enfants. Le cas des mères sénégalaises aux Etats-Unis »

Discutant : Hamidou Dia (IRD)

 

27 SEPTEMBRE (9h-13h15)

 

9h-10h30 – CONTREPOINT

Le programme de recherche ERC « Grassroot economics ». La théorie confrontée à l’ethnographie
Susana Narotzky, (Université de Barcelone, professeur invité Labex TransferS

11h – TABLE RONDE

Président de séance : Niko Besnier (Université d’Amsterdam), professeur invité Labex TransferS

« Domestiques », « populaires », « informelles », « morales », « oikonomiques » ?
Comment qualifier les pratiques « économiques » ordinaires ?

Fernando Rabossi (UFRJ, IFCS), Laurence Fontaine,Benoît de L’Estoile, Federico Neiburg, Florence Weber (ENS, CMH)

12h45 – CONCLUSIONS

Benoît de L’Estoile & Federico Neiburg


Colloque International, Paris 26-27 septembre 2016

EHESS, 105 Bd Raspail, salle 13


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *