Encyclopédie TEPSIS: les grandes lignes directrices du projet

L’encyclopédie des sciences sociales et historiques du politique est le projet phare du Laboratoire d’Excellence TEPSIS, qui réunit treize unités de recherche de l’EHESS, de Paris I Panthéon-Sorbonne et de l’ENA. Sans équivalent en France et dans le monde, cette encyclopédie d’accès libre en ligne ne se veut pas uniquement une vitrine du LabEx : elle entend devenir à terme un outil de référence de prestige international à l’usage de chercheurs, étudiants, experts, responsables politiques, journalistes et acteurs de la société civile.

Refusant l’hyperspécialisation disciplinaire contemporaine, l’encyclopédie a l’ambition de présenter et de faire se confronter les différentes perspectives développées par l’histoire, la sociologie, l’anthropologie et la philosophie pour appréhender les relations réciproques du politique et du social. Ainsi, bien qu’inspiré par trois entreprises internationales – la Geschichtliche Grundbegriffe, la collection « Ideas in context » de l’École de Cambridge et la Stanford Encyclopedia of Philosophy –, ce projet s’en démarque non seulement par sa perspective méthodologique, celle des sciences historiques et sociales, mais encore par son orientation, qui vise à restituer le développement même de la recherche en train de se faire.

L’encyclopédie ne sera pas un répertoire exhaustif de l’« état de l’art », mais un lieu de réflexion sur la recherche dans sa diversité et sa richesse : elle en présentera les principaux apports, les grands débats et les nouvelles orientations. Désireuse d’exploiter toutes les possibilités offertes par l’édition en ligne en termes de contenu et d’usage, l’encyclopédie encouragera la confrontation entre disciplines et paradigmes en mobilisant les chercheurs de TEPSIS et leurs interlocuteurs internationaux.

Caractérisée par la production immanente de concepts, méthodes et traditions spécifiques à chaque discipline, la recherche en sciences historiques et sociales s’est élaborée au cours du temps en affrontant des problèmes épistémologiques, empiriques et politiques. C’est cette dynamique que l’encyclopédie cherchera à restituer grâce à une organisation originale des notices en une série de rubriques qui constitueront autant de points de vue sur le travail de recherche.

 Grégory Dufaud & Francesco Callegaro


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *