Jeudi 9 et vendredi 10 avril 2015 – Journées d’étude : Les élections municipales de mars 2014, retour sur enquête

Maire

 

Avec le soutien du Labex TEPSIS, en association avec le CESSP Paris 1, ERMES-U-Nice, CEPEL-U-Montpellier, IRISSO-Dauphine, Triangle-Lyon

Programme

Jeudi 9 Avril
Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
Salle Jean Baptiste Duroselle. Centre Sorbonne 14 rue Cujas 75005 Paris

13h30 : Accueil des participants

14h : Introduction

14h30 – 17h30 :  Séance 1Transformations et reconfigurations de l’offre politique
Animatrices : Pascale Laborier (ISP, Nanterre) et Laure Traoré (CESSP, Paris 1)

Anne-France Taiclet (TRIANGLE, Université Lyon 2), « Une entreprise politique locale à l’épreuve de la professionnalisation. Les élections municipales de 2014 dans le 1er arrondissement de Lyon »
Babak Taghavi (Université d’Amiens) « ‘À l’image de la ville’. Bricolages de listes représentatives pour l’élection municipale d’Amiens »
Samir Hadj Belgacem (ENS, EHESS, ETT), « Comprendre le soutien et la participation de porte-parole des cités à une liste UMP. Les ennemis de mes ennemis… dans une municipalité communiste de Seine-Saint-Denis. »

Pause café (15 minutes)

Rémy Le Saout (CENS, Université de Nantes) et Sébastien Vignon (CURAPP-ESS, Université de Picardie Jules Verne), « Retour sur l’intercommunalité en campagne 2008-2014. Rhétoriques et usages de la thématique intercommunale dans les élections municipales »
Michel Koebel (Université de Strasbourg, « Sport et sciences sociales » (EA1342), associé à SAGE), « Le travail politique dans la constitution des listes de conseillers communautaires »
Alexandre Faure (GGH-Terres, EHESS), « Bagnolet : un OVNI politique entre en métropole »

18h – 19h : Table rondeCandidat.e.s et politistes: retour sur des expériences de campagne
Animateur : Julien Fretel (CESSP, Paris 1)

Fabrice Hamelin (LIPHA, UPEM), « En campagne : quelques leçons tirées d’un passage de l’autre côté du miroir »
Vanessa Jérome (Labex TEPSIS, CESSP, EHESS) « L’élection sans candidat : une personnalisation paradoxale des candidatures »
Bastien François (CESSP, Paris 1)
Remi Lefebvre (CERAPS, Lille 2)

Vendredi 10 Avril 2015
EHESS
Amphi François Furet. 105 boulevard Raspail 75006 Paris
 

9h – 12h : Séance 2Famille et genre en campagne
Animatrices : Catherine Achin (IRISSO, Dauphine) et Sandrine Lévêque (CESSP, Paris1)

Laurent Godmer (LIPHA, UPEM) « L’échec d’une succession dynastique dans le Ve arrondissement de Paris lors des élections municipales de 2014 »
Christelle Gris (CESSP, EHESS) « Les usages de la famille au cours d’une campagne municipale. Le cas d’un candidat centriste dans une ville moyenne de province »

Pause café (15 minutes)

Marion Alves, Jérémy Lacoste (LASCO), Pascal Lobry (EHESS), Bérengère Savinel (LaSSP, Science Po Toulouse), « Genre en campagne : Une approche ethnographique du porte-à-porte lors de la campagne municipale parisienne de 2014 »
Stéphanie Guyon, Pierre Mongaux (CURAPP-ESS, Université de Picardie Jules Verne), « Couples en campagne à Amiens : conjugalité, division du travail et engagement militant »
Clément Arambourou et Fanny Bugnon (Centre Émile Durkheim, Sciences-Po Bordeaux), « Contraintes de rôle et politisation des questions sexuelles dans la campagne municipale d’Alain Juppé (2013-2014) »

12h : Pause Déjeuner

14h – 17h : Séance 3Militantisme et logiques du vote
Animateurs : Anne-France Taiclet (TRIANGLE, Université Lyon 2) et David Gouard (CEPEL, Montpellier)

Laura Giraud (ERMES, Université de Nice-Sophia Antipolis), Christine Pina (ERMES, Université de Nice-Sophia Antipolis), « Le tract en campagne à Razac-du-Var, ou ce que les tracts nous disent des représentations politiques »
Julien Talpin (CERAPS, Université Lille 2), «Mobiliser ses réseaux. Clientélisme et participation en campagne dans une ville du Nord de la France »
Rémi Lefebvre (CERAPS, Université Lille 2), « La réinvention d’un répertoire de campagne. La « modernisation » du porte à porte aux élections municipales de 2014 »

Pause café (15 minutes)

Frédéric Neyrat (Gresco, Université de Limoges, chercheur associé au Centre Emile Durkheim Bordeaux), Nina Verbanaz (Université de Limoges) « Une victoire totalement inattendue de la droite dans une ville rouge. Comment faire campagne alors que l’on n’y croit pas ? Comment s’installer à la tête d’une municipalité importante lorsque l’on n’y a pas été préparé ? »
Christèle Marchand-Lagier (LBNC-Cherpa, Université d’Avignon et des pays de Vaucluse), « Les municipales 2014 en Vaucluse : La commune d’Avignon comme exemple de l’enracine ment local du Front National »
Clémentine Berjaud (CESSP, Université Paris 1), Safia Dahani (LaSSP, IEP de Toulouse), Eric Darras (LaSSP, IEP de Toulouse), Antoine Mandret-Degeilh (CEE, IEP de Paris), Sandra Vera Zambrano (LaSSP, IEP de Toulouse) « Pas de chrysanthèmes pour l’habitus. Les explications extrapolitiques du vote »
Lorenzo Barrault-Stella (SAGE) et Nazli Nozarian (CESSP, Université Paris 1), « La formation collective des préférences lors des élections municipales de 2014. Une analyse localisée des comportements politiques dans un quartier en cours de ‘gentrification‘ »

 

Comité d’organisation : David Gouard, Laura Giraud, Sandrine Lévêque, Nazli Nozarian, Anne France Taiclet, Laure Traore.
Comité scientifique : Catherine Achin, Lucie Bargel, Jean Louis Briquet, Pascal Laborier, Rémi Lefebvre.

Contacts : sleveque@univ-paris1.fr

 

Partenaires

 


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Equipe SCHUK dit :

    Salutations nos félicitations pour la qualité de votre article. Nous aimerions vous présenter les particularités de Jean-Louis SCHUK, postulant aux suffrages de 2017 en région Lyonnaise, grâce à un groupe de réflexions politiques. Merci, l’équipe de campagne de Jean-Louis SCHUK.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *